Myth busters: les requins et le triangle des Bermudes

Par Cloé Pedneault

Sharks and horror movies

Bonjour, j’espère que vous allez bien. Donc, au fil des ans, j’ai commencé à avoir un petit (pas mal gros) truc pour les films d’horreur, et un film qui se démarque vraiment est Jaws. Il se démarque évidemment parce que c’est un très bon film, mais il a également encrypté dans notre cerveau une peur commune des requins. Pour préparer notre voyage, ma famille et moi avons regardé plusieurs documentaires sur les requins. Dans ceux-ci, j’ai remarqué que les requins ne ressemblaient en rien à ce que je les imaginais vraiment. Ces êtres méchants, mangeant les êtres humains ne sont qu’un mythe. Cela m’a vraiment fait réfléchir, il y a peut-être d’autres mythes comme ça.

Des créatures mal comprises, voire des lieux, que nous avons appris à craindre par pure ignorance. J’ai donc fait mes recherches et en ai trouvé quelques-unes intéressantes.

1er Mythe : les requins

Tout d’abord, commençons par quelques bonnes vieilles statistiques:

Animaux # Humain tuer par an
Vaches : 20
Chiens : 30
Cerfs : 200
Requins : 10

Comme vous pouvez le voir ici, les chiens et les cerfs tuent plus de personnes par année que les requins. Ne vous méprenez pas, j’aime les chiens, mais statistiquement, vous devriez avoir plus peur d’eux que des requins. N’allez pas vendre votre chien par contre, car ces décès sont principalement causés par des attaques de pit-bulls.

Voici quelques faits plus intéressants qui peuvent aider à convaincre les gens qu’ils ne devraient pas craindre les requins : aux États-Unis, vous avez plus de chances de mourir écrasé par une distributrice automatique qui vous tombe dessus que d’une attaque de requin.

Pour Être plus précis:

  • Vous avez 1 chance sur 112 millions de mourir écrasé par une distributrice automatique qui vous tombe dessus
  • Vous avez 1 chance sur 250 millions de mourir par une attaque de requin

Ainsi, même les objets du quotidien devraient être plus effrayants que ces créatures.

Les requins en tant que victimes

Si je ne vous ai pas encore convaincu, regardons ça d’un autre angle. Les requins sont en fait les victimes. Chaque année, 100 millions de requins sont brutalement assassinés. Oui, vous avez bien lu, 100 millions de requins chaque année !!! Ces assassinats sont principalement causés par le commerce illégal d’ailerons de requins. Dans les pays asiatiques, ces ailerons sont très demandés. La partie la plus ridicule est que les nageoires ne goûtent vraiment rien, elles sont juste un signe de richesse. Les ailerons sont principalement mis en soupe avec des épices et des champignons.

Enfin, seule une douzaine d’espèces de requins sur 375 sont jugées dangereuses et trois d’entre elles sont responsables de la plupart des attaques contre l’homme: le grand requin blanc, le requin tigre et le requin taureau. Ces espèces ne sont pas du tout agressives, elles sont juste naturellement nerveuses et deviennent plus défensives plus rapidement.

Voilà. Les requins ne doivent pas être craints, mais plutôt aimés et plus soignés, car ils jouent un grand rôle dans le maintien de l’ordre naturel des choses. Personnellement, j’ai toujours trouvé les requins cool et intéressants et j’espère que vous le ferez, ou du moins vous en aurez moins peur. Après toutes ces données et recherches, je pense que je peux certainement appeler le fait que les requins sont dangereux, les êtres humains qui mangent sont un mythe.

2e Mythe : le triangle des Bermudes

Tout d’abord, permettez-moi de clarifier certaines choses. Le Triangle des Bermudes, également appelé triangle du diable ou Hurricane Alley, est situé dans l’océan Atlantique Nord ou pour être plus précis, la partie Ouest de celui-ci. Il est vaguement délimité par Miami, Puerto Rico et les Bermudes. Il y a un certain nombre de cas où des avions et des navires ont disparu dans des circonstances mystérieuses et inconnues, ce qui a amené certains à penser que cela était dû à des activités extraterrestres ou paranormales.

Disparitions paranormales

Parlons d’abord de quelques disparitions « paranormales ». Le 4 mars 1918, au nord de la Barbade, un navire est disparu sans que le capitaine envoie de signal de détresse à personne. C’est étrange, mais ce qui est effrayant est que personne à bord du navire n’a répondu aux appels radio des bateaux qui auraient été à proximité. Donc, fondamentalement, un navire a coulé sans que personne ne reçoive de signal de détresse. Nous pouvons convenir que l’un des plus gros navires à propulsion de la Marine ne se contente pas disparaître comme ça. Cependant, il aurait pu couler et le signal n’a tout simplement pas atteint le bateau. C’est également en 1918 que la disparition s’est produite, alors que les technologies n’étaient alors pas très bonnes.

Selon le New York Time Magazine, entre 1946 et 1991, une centaine de disparitions de navires et d’avions ont eu lieu dans le Triangle du Diable. Cependant, cette zone est remplie de voies de navigation.

Les navires les utilisent fréquemment, en provenance et à destination de l’Europe, de l’Amérique et des îles des Caraïbes, et de nombreux bateaux de croisière et avions traversent fréquemment le triangle.

Inexactitudes et d’incohérences

Pour ajouter à cela, un certain nombre d’inexactitudes et d’incohérences ont été trouvées et la plupart des personnes qui ont écrit sur les activités paranormales du triangle ont exagéré des faits ou utilisé des faits non vérifiables.

L’un de ces écrivains était Berlitz. Un autre auteur, Larry Kusche, qui a écrit le livre Le mystère du triangle des Bermudes: résolu (1975), a fait des recherches et a conclu que bon nombre des récits de Berlitz et des déclarations de témoins oculaires, de participants et d’autres parties de nombreux accidents qui se sont produits dans le triangle ont été remplis avec des inexactitudes et des incohérences.

Les conclusions de Kusches

  • Le nombre de disparitions de navires et d’avions qui ont été signalées n’était pas et n’est toujours pas beaucoup plus élevé, en termes de proportions, que dans toute autre partie des océans.
  • Berlitz et d’autres écrivains ne mentionnaient souvent pas les tempêtes ou les représentaient comme s’ils s’étaient produits par temps calme.
  • Le nombre de disparitions mystérieuses a été exagéré en raison de recherches bâclées. Par exemple, une disparition de bateau serait signalée, mais son retour au port, si tel était le cas, n’aurait peut-être jamais été noté.
  • Certains écrivains ont délibérément ou inconsciemment utilisé une idée fausse, un raisonnement mauvais ou simplement erroné et un sensationnalisme, qui ont créé un mystère fabriqué, le triangle des Bermudes.

Donc voilà, mesdames et messieurs, avec toutes les recherches de Kusches, nous pouvons prouver que la plupart ou même la totalité du mystère derrière le triangle des diables est principalement du à de mauvaises recherches, des incohérences et un mystère préfait.

Je pense que je peux enfin dire, après toutes les recherches que j’ai dû faire, que ce mythe a été brisé… du moins pour moi! Et c’est tout pour les mystères, ou du moins pour l’instant. J’espère que vous n’aurez plus peur des requins, ni du triangle des Bermudes. J’espère également que vous avez apprécié cet article, car j’ai vraiment apprécié faire la recherche de toutes ces informations.

Ajoutez votre commentaire