Partir en voyage avec les enfants : la meilleure des décisions

Je ne suis pas un marin. J’ai le mal de mer quand il y a de la houle. Pourtant, accepter le pari fou de ma Douce de laisser tout pendant près d’un an est, somme toute, la meilleure décision que j’aie jamais prise.

Oh! Ça ne s’est pas fait facilement. Le cartésien en moi avait, dès la proposition initiale, trouvé TOUTES les raisons possibles de ne pas partir : premièrement, comment paiera-t-on la maison si on se prive d’un an de salaire? Deuxièmement, quel sera l’effet sur nos carrières? Et le bateau, un Beneteau Oceanis 31, est certainement trop petit pour nous cinq…

L’espace

La première de mes objections a été rapidement réfutée par nos trois filles : “Il est bien assez grand le bateau papa! Regarde: tout le monde a son propre lit! Ce serait vraiment super de partir un an!” OK: si les filles sont prêtes à se tasser, on vient de régler un problème. Nous avons également équipé le bateau d’une tente de cockpit (full enclosure). Mais il y a certainement encore plein d’autres problèmes!

L’école

Comment s’assure-t-on que les enfants ne devront pas reprendre leur année scolaire? Là-dessus, les écoles n’ont pas beaucoup aidé, ma plus grande s’étant fait dire par une conseillère pédagogique qu’il y avait de fortes chances qu’elle ait à refaire son secondaire 4 à son retour (celle-là, je l’ai de travers…).

Alors qu’il s’apprêtait à entamer son secondaire 4, la famille Duvernay-Tardif a pris la décision de partir en voilier pendant un an. Douze ans plus tard, il est médecin, et champion du SuperBowl.

La réponse à tout cela m’est venue en suivant les Chiefs de Kansas City et leur plus célèbre joueur de ligne, Monsieur Laurent Duvernay-Tardif : alors qu’il s’apprêtait à entamer son secondaire 4, la famille Duvernay-Tardif a pris la décision de partir en voilier pendant un an. Douze ans plus tard, il est médecin, et champion du SuperBowl. Il y a donc manifestement plus d’avantages que d’inconvénients d’un point de vue scolaire à ce genre de voyage. Pour l’école, nous avons également préparé des plans d’apprentissage pour les trois filles, tous conformes aux exigences du ministère.

Le travail

En ce qui me concerne, les plus grands sacrifices consentis dans le cadre de ce voyage sont reliés au travail. En prenant un long congé sans solde, je renonce à certains défis professionnels; les promotions devront probablement attendre. Certains projets prendront la poussière et d’autres seront carrément abandonnés. J’ai relativisé, soupesé le pour et le contre, et en fin de compte, l’idée du voyage a pris le dessus. N’empêche: il y a bien un petit sacrifice à faire, mais aussi bien le faire au chaud, les pieds dans la mer bleue, avec un bon rhum à la main et en mangeant des queues de langoustes!

L’aventure

Ce voyage permettra à Sylvie de réaliser un rêve, et aux filles de vivre une expérience hors de l’ordinaire. De mon côté, je compte bien y développer ma fibre de voyageur, question que cette aventure ne soit pas qu’un intermède mais plutôt le premier tome d’une grande épopée.

Nicolas – EXO

2 Commentaires

  • by
    Barbouille
    Posted 2020-02-27 20:32 0Likes

    Je connais des sacrifices plus pénible à réaliser que celui là!! Hihi!!
    Bon voyage!!!
    Es tu certain que tu as trouver toutes les excuses pour ne pas partir? Lol

  • by
    Eric
    Posted 2020-02-28 05:30 0Likes

    Bon article Nick, bonne chance avec la location de maison!

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.