Quoi faire pendant des « Christmas Winds » ?

Les « Christmas winds » soufflent sur les Bahamas du mois de décembre au mois de février. Ces vents sont causés par des fronts froids qui soufflent d’un point cardinal à l’autre, faisant le tour de l’horloge. Il est alors difficile de trouver un ancrage complètement à l’abris. Les vents peuvent monter jusqu’à 40 noeuds et former des vagues de 3 mètres et plus.

Durant le passage de ces fronts, on peut être confinés à bord pendant plusieurs jours. Comme nous partons à 5 sur un voilier de 31 pieds, l’espace sera restreint. Comment survivre à la « fièvre de cabine »?

Prendre de l’avance sur les études

On en profite pour inventer des quizz, jouer des match de français et de mathématiques, prendre de l’avance dans les études pour profiter pleinement des belles journées.

Se débarrasser des tâches administratives

C’est le temps d’expédier la paperasse, et faire les rapports d’impôts, tant qu’à y être!

Faire de la recherche, apprendre quelque chose de nouveau

Les voyages soulèvent plein de questions. Un peu de temps de repos forcé peut être bienvenu pour faire de la recherche sur des lieux où nous sommes passés ou que nous projetons visiter bientôt. Ça nous permet de faire une retour, de répondre aux interrogations et de planifier les prochains arrêts.

Dormir

Nicolas pourra en profiter pour rattraper ses heures de sommeil. Ça ne sera pas une mince tâche.

Jouer de la musique

On en profitera pour jouer de la musique, apprendre un nouvel instrument, parfaire des harmonies, nous pratiquer.

Apprendre une nouvelle langue

Nicolas et Cloé apprennent l’espagnol, Alizée l’allemand. On pourra essayer de converser dans une langue qu’on connaît peu, pourquoi pas?

Planifier notre prochain déplacement

Qu’il s’agisse de notre prochaine destination, de trouver une activité à faire ou un emplacement à visiter, on a du temps pour planifier les prochaines semaines.

Vous écrire, faire le ménage des photos

On prend beaucoup de photos en voyage, alors ça sera un bon temps pour faire le ménage du trop-plein de photos et de vous donner des nouvelles. On en profitera pour coucher sur papier nos aventures, remplir nos carnets de bord de souvenirs.

Lire un bon livre

Toujours agréable de s’évader avec un bon livre.

Jouer à des jeux de société

On le fait trop peu! Jouer à des jeux de société… aimantés si possible! Des fois ça brasse et les pièces ne restent pas en place.

Pratiquer un passe-temps

Que ce soit le tricot, faire des bracelets, tresser les cheveux, se faire des massages, dessiner ou jouer de la musique, tout peut y passer. un peu de diversité changera le mal de place.

S’habiller et sortir sur le pont

C’est pas parce qu’il ne fait pas beau qu’on ne peut pas sortir! Les jacklines seront installés sur le bateau, on pourra sortir attachés. Rien comme du vent et de la pluie pour se changer les idées. Quelques planches, des positions de yoga et des longueurs de «bear crawl» aussi, pourquoi pas?

Braver les « Christmas Winds »

Si le temps et les vagues le permettent, on peut sortir même s’il ne fait pas beau. Si possible, on met notre imperméable et on sort malgré le mauvais temps.

Ramasser la cabine

Ben oui. Un bon ménage de fond ne fera pas de tort.

Ajoutez votre commentaire