Voyager 10 mois en famille, comment ça se peut?

C’est une question qui revient souvent.

Ça se peut quand le désir de partir est plus grand que la crainte de quitter temporairement tout ce qu’on a, de perdre des clients, de faire un trou dans nos finances, de sortir de notre confortable routine, de sortir les enfants de l’école.

Quand le désir d’offrir une expérience extraordinaire à nos enfants surpasse les craintes du voyage. Quand le désir de ralentir est plus grand que la crainte des intempéries.

La voile

C’est notre choix pour ce voyage, mais ce genre de voyage peut se faire en avion, en caravan, en camping, en vélo, à la marche… c’est au choix. La voile fait partie de notre vie de famille depuis plusieurs années. Nous sommes amarinés à différents degrés, on est ouvert à toutes sortes d’expériences. On devra s’adapter au rythme de chacun en cours de route.

L’école

On a un plan, cautionné par le Ministère de l’éducation. On aura le privilège (ou le malheur! On vous revient là-dessus) d’enseigner à nos enfants pendant une année complète. C’est environ 3 heures d’étude par jour, et les enfants finissent généralement leur programme scolaire entre décembre et février.

La santé

On s’assure d’avoir tous les vaccins nécessaires, d’avertir la RAMQ de notre absence, de nous prendre une bonne assurance.

Les finances

C’est une série de choix qu’on fait au cours notre vie. On fait le choix de mettre de l’argent de côté, tous les ans. On choisit la chaîne d’alimentation en fonction des prix. On fait le choix de partir avec notre tasse de café et des lunchs préparés à la maison pour le travail. On coupe les coûts où on peut pour aller plus loin avec notre argent. Mais détrompez-vous, nous somme loin de la simplicité volontaire. On fait des choix. Toujours.

Le voyage a un coût, mais plusieurs dépenses courantes disparaîtront.

La maison

Elle sera soit louée, soit habitée par des amis. C’est une grosse pièce du casse-tête; on a hâte de trouver la solution qui nous conviendra.

Alors voilà. Ça commence par une décision. Le reste suit.

Ajoutez votre commentaire